Votre bois doit être stocké à l’abri de l’humidité et dans un endroit ventilé.
Toutes les semaines, pensez à rentrer une petite quantité de bois dans votre intérieur, le réchauffer favorisera sa combustion au moment où vous l’utiliserez !

Le Règlement Sanitaire Départemental préconise deux opérations de ramonage par an. Ces ramonages doivent être effectués par des professionnels agréés qui vont remettront un certificat après chaque opération de ramonage.
Cependant, si vous utilisez un bois sec de qualité et que votre installation de chauffage est récente, dans notre région, un ramonage annuel peut être suffisant.

Oui, l’entretien des vitres doit être régulier. Il dépend de la fréquence d’utilisation de votre appareil de chauffage, du réglage de ses arrivées d’air et de la qualité de votre bois et de son taux d’humidité.

La vitre de votre appareil s’encrasse naturellement.
Tous les jours, imprégnez un papier journal de cendres et frottez la vitre de l’appareil.
Si l’encrassement est important, utilisez un produit nettoyant vitre à pulvériser sur un chiffon doux et nettoyez la vitre.

Lors de sa combustion, le bois rejette du CO2, du CO et des particules. La quantité de CO2 rejetée est exactement la même que celle emmagasinée par le bois lors de sa croissance ou que celle qu’il aurait rejetée lors de sa dégradation naturelle. Ces déchets se retrouvent dans l’air uniquement si la combustion du bois est incomplète. Nos appareils, labélisés « Flamme Verte », vous prémunissent de ces défauts de combustion.

Nous préconisons l’utilisation d’un bois de sèche d’au moins 18 mois et avec un taux d’humidité inférieur à 20 %.
L’utilisation de bois humide peut altérer le bon fonctionnement de votre appareil et générer des suies et de la pollution.

S’il y a trop de cendres dans votre appareil, l’apport en air peut être amoindri, provoquant ainsi une mauvaise combustion.
Il est donc essentiel de faire tomber les cendres à travers la grille, d’enlever les cendres régulièrement du bac à cendres (tous les 2 ou 3 jours) et de procéder à un nettoyage plus complet du bac à cendres et de la chambre de combustion chaque semaine.

En raison de la finesse des cendres et du risque de cendres chaudes, l’utilisation d’un aspirateur spécifique est vivement recommandée.

Voir plus